Le financement de ce site est assuré par vos dons, merci!
 
Du simple au complexe
aide

Anatomie des niveaux d’organisation

Fonction des niveaux d’organisation


Le “coming out” de la synapse électrique

Des synapses microscopiques et des microscopes gigantesques

Dans une synapse chimique, l'influx nerveux ne peut circuler que dans un seul sens contrairement à la synapse électrique où l'influx voyage dans les deux sens.

La transmission nerveuse dans une synapse chimique subit aussi un délai de 0,5 millisecondes, alors que dans la synapse électrique ce délai est quasi inexistant.

 

LA SYNAPSE
LES NEUROTRANSMETTEURS

Le mot synapse désigne l'endroit où l'axone se connecte au dendrite. Il vient du grec " syn " (ensemble) et " haptein " (joindre). Or dans le monde animal, les neurones ont deux façons bien différentes de se " joindre ensemble " :
  • la synapse électrique, où les cellules se touchent et sont reliées par de petits trous, ce qui permet à l'influx nerveux de passer directement de l'une à l'autre;

  • la synapse chimique, où les cellules ne se touchent pas et où l'influx nerveux a besoin de molécules particulières pour franchir l'espace entre les deux.

Moins rapides que les synapses électriques, nos synapses chimiques sont cependant beaucoup plus souples et malléables, une caractéristique précieuse à la base de tout apprentissage.

Les deux parties de la synapse ont hérité de spécialisations moléculaires particulières pour s'acquitter de leur tâche…

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

 

       
 
LES NEUROTRANSMETTEURS
LA SYNAPSE

Les neurotransmetteurs sont des molécules qui agissent comme des traversiers chimiques permettant à l'influx nerveux de passer d'un neurone à l'autre.

C'est la forme particulière de la molécule de neurotransmetteur qui va lui permettre de se fixer au bon endroit pour produire son effet.

Le neurotransmetteur est un peu comme une clé. Si sa forme est la bonne pour le neurone suivant (ici, la serrure), alors il produira un effet dans celui-ci.

Relâchés dans la fente synaptique, les neurotransmetteurs peuvent avoir deux effets opposés sur le neurone suivant :

Certains favorisent la propagation de l'influx nerveux à l'intérieur de celui-ci. On dit alors qu'ils sont excitateurs.

D'autres diminuent la probabilité que le neurone suivant envoie un influx. On parle alors de neurotransmetteurs inhibiteurs.

  Présentations | Crédits | Contact | Copyleft