Le financement de ce site est assuré par vos dons, merci!
 
Du simple au complexe
aide

Anatomie des niveaux d’organisation

Fonction des niveaux d’organisation


Il ne faut pas confondre la conduction électrique de l'influx nerveux à l'intérieur des neurones avec les synapses électriques qui peuvent transmettre directement le signal électrique d'un neurone à l'autre.

 


Le “coming out” de la synapse électrique

La synapse tripartite mise à mal

Dormir pour nettoyer et réinitialiser le cerveau

LA COMMUNICATION NEURONALE
LA MYÉLINISATION DES AXONES

Toutes nos sensations, nos mouvements, nos pensées et nos émotions sont le résultat de la communication entre les neurones. Celle-ci est assurée par deux processus complémentaires : la conduction électrique et la transmission chimique.

La conduction électrique permet de faire voyager rapidement l'influx nerveux à l'intérieur d'un même neurone.

Il s'agit d'une brève variation électrique qui se propage de proche en proche, des dendrites au corps cellulaire, puis jusqu'au bout de l'axone.

La conduction électrique confère au système nerveux la rapidité de réponse qui fait défaut à l'autre grand moyen de communication du corps, le système hormonal.

La transmission chimique s'effectue au niveau de la synapse. Elle permet de transmettre l'influx nerveux d'un neurone à l'autre.

Cette transmission est qualifiée de chimique car c'est la diffusion de molécules chimique d'un neurone à l'autre qui va amener l'influx électrique à se reformer dans le neurone suivant.

La transmission chimique assure au cerveau la souplesse nécessaire à l'apprentissage.

Les milliers de connexions que reçoit un neurone ne visent cependant pas toutes à favoriser la transmission de l'influx nerveux. Certaines vont plutôt rendre cette transmission plus difficile. Le neurone doit donc trouver un moyen d'intégrer ces différentes commandes

       
 
LA MYÉLINISATION DES AXONES
LA COMMUNICATION NEURONALE

Les neurones ont besoin de transmettre rapidement l'influx nerveux d'un bout à l'autre du corps humain. Pour accélérer la conduction nerveuse le long de leur axone, les neurones reçoivent souvent l'aide des cellules gliales environnantes.

Celles-ci s'enroulent autour de l'axone et forment une gaine isolante, un peu comme celle qui recouvrent les fils électriques. Cette gaine faite d'une substance grasse appelée myéline permet à l'influx nerveux de voyager plus vite dans l'axone.

C'est comme si l'on enroulait du ruban adhésif autour d'un boyau d'arrosage rempli de trous pour augmenter la pression de l'eau.

De la même façon, la gaine de myéline autour de l'axone permet d'accélérer la conduction nerveuse.

L'enroulement de cette gaine autour de l'axone se fait par sections, ce qui lui donne l'allure d'une suite de saucisses.

  Présentations | Crédits | Contact | Copyleft