Le financement de ce site est assuré par vos dons, merci!
 
Que d'émotions!
aide
Désir, amour, attachement

Liens
Aide Lien :  Je ne connaîtrai pas la peur car la peur...

L’exercice régulier : un remède contre l’anxiété

Neurones inhibiteurs: plus qu'un simple frein

LES NEUROTRANSMETTEURS DE L'ANXIÉTÉ
LE RÉCEPTEUR GABA

Un messager chimique très répandu dans le cerveau, le GABA, a pour fonction naturelle de diminuer l'activité nerveuse des neurones sur lesquels il se fixe. Certains chercheurs pensent que le GABA servirait entre autre à contrôler la peur ou l'anxiété qui se manifeste par une surexcitation neuronale.

 

Cette hypothèse est renforcée par le fait que les médicaments utilisés pour diminuer l'anxiété comme le Valium ou le Librium se fixent sur le même récepteur que le GABA.

L'action de ces médicaments que l'on classe dans la famille des benzodizépines, va dans le même sens que l'action naturelle du GABA. Autrement dit, ils aident le GABA à diminuer encore davantage l'activité nerveuse. Voilà pourquoi ces molécules contribueraient à nous calmer.

Mais le GABA n'est pas le seul messager chimique qui serait impliqué dans l'anxiété


       

 

L’attention n’est pas que corticale : le thalamus a son mot à dire

LE RÉCEPTEUR GABA
LES NEUROTRANSMETTEURS DE L'ANXIÉTÉ

Le récepteur GABA est probablement le récepteur le plus répandu dans le système nerveux des mammifères. On a même estimé que près de 40 % des synapses du cerveau humain fonctionneraient avec du GABA et impliquerait donc son récepteur.

Le récepteur GABA est un récepteur-canal, c'est-à-dire que lorsque le GABA s'y fixe, il change légèrement de forme et permet ainsi à des ions de traverser son canal central. Celui-ci laisse surtout entrer dans le neurone des ions chlores chargés négativement ce qui a pour effet de diminuer l'excitabilité du neurone.

C'est à cause de cette propriété du récepteur-canal au GABA qu'on qualifie le GABA de neurotransmetteur inhibiteur, contrairement à un neurotransmetteur excitateur comme le glutamate, par exemple, qui augmente les influx nerveux dans un neurone.

 

 


Or il n'y a pas que le GABA, la clé naturelle de la serrure, qui peut modifier l'ouverture du récepteur-canal au GABA. D'autres molécules peuvent aussi l'influencer, comme les benzodiazépines utilisées dans le traitement de l'anxiété. En se fixant au récepteur à des endroits différents du site de fixation du GABA, les benzodiazépines contribuent à diminuer la transmission du message nerveux.
  Présentations | Crédits | Contact | Copyleft