Capsule outil: La sélection naturelle de Darwin

Il est maintenant admis par tous les scientifiques que toutes les espèces que nous rencontrons aujourd’hui ont évolué à partir de formes de vie primitives existant il y a plusieurs millions d’années. L’existence de l’évolution biologique est donc reconnue comme un fait dont les preuves historiques sont innombrables.

Lien: What is the evidence for evolution?

Les biologistes sont cependant moins certains des mécanismes qui sont à l’origine de cette évolution. Le mérite de Darwin est d’avoir non seulement mis en évidence le phénomène de l’évolution en l’étayant de nombreux exemples, mais aussi d’avoir donné plusieurs indices sur la façon dont cela a pu se passer.

Histoire: La biographie de Charles DarwinLien: Darwin andNatural SelectionLien: L'origine des espèces (II)

Selon Darwin, le moteur de l’évolution est un phénomène qu’il nomme la sélection naturelle. On sait aujourd’hui que ce n’est pas le seul mécanisme de l’évolution, mais la sélection naturelle a certainement joué un rôle prépondérant.

Lien: what are the processes for evolution?Lien: Dérive génétiqueLien: L'origine des espèces (II)

On peut la résumer comme suit :

  • les organismes démontrent certaines variations dans tous les aspects de leur biologie et de leur comportement;
  • ces variations sont héréditaires, c’est-à-dire héritées de nos parents et transmises à nos descendants;
  • ces variations héréditaires vont affecter positivement ou négativement la survie et la reproduction, dépendamment de l’environnement dans lequel vit l’organisme;
  • les individus ayant les variations les plus favorables par rapport à leur environnement vont vivre plus longtemps et laisser plus de descendants possédants eux aussi ces variations;
  • après plusieurs générations, ces variations favorables vont se retrouver chez tous les individus de la population.

Ce processus sera d’autant plus efficace que les ressources sont limitées, mettant ainsi une « pression évolutive » plus grande sur les individus les moins adaptés à leur environnement et favorisant la reproduction de ceux dont les caractéristiques leur apportent un avantage dans l’environnement particulier qui est le leur.

Le cou de la girafe par exemple, n’est pas le résultat de l’étirement du cou de ces animaux pour manger les feuilles d’arbres comme on le pensait avant Darwin. C’est plutôt que, parmi la grande population des girafes, certaines ont subi des mutations qui leur ont donné un cou un peu plus long que les autres. Cela leur a donné un avantage puisqu’elles se nourrissent mieux, sont donc en meilleure santé et auront plus de descendants. Ceux-ci hériteront à leur tour de ce cou un peu plus long. Si la nourriture est rare et qu'il faut atteindre les hautes branches pour survivre, alors les girafes ayant un cou plus court mourront et laisseront toute la place aux girafes à long cou.

Mais si cet environnement vient à changer (et il change constamment), il est tout à fait possible qu’une caractéristique qui constituait un handicap devienne un atout pour la survie. Ce sont alors ces individus qui vont laisser plus de descendants.

Il est donc important de remarquer que les mutations qui surviennent au hasard et qui sont à l’origine de telle ou telle caractéristique chez un individu n’est jamais bonne ou mauvaise en soi, mais toujours par rapport à l’environnement dans lequel évolue cet individu.

Lien: Les notions de hasard et de mutation

On note aussi que c’est la diversité du vivant dans son ensemble qui est garante de son évolution future.

Il faudrait aussi préciser que Darwin lui-même n’utilisait pas le terme évolution, trop associé à son époque à l’idée de progrès constant vers un idéal. Au contraire, pour lui, des formes de vie aussi élémentaires qu’une amibe pouvaient être parfaitement adaptées à leur environnement. En d’autres termes, l’être humain n’était pas plus proche d’un quelconque idéal évolutif que les autres formes de vie.

Mentionnons enfin que pour Darwin, non seulement les caractéristiques physiques des êtres vivants étaient sujettes à la sélection naturelle, mais aussi leur psychologie et leur comportement, expliquant pour la première fois comment tous les instincts si sophistiqués que l’on retrouve dans le règne animal ont pu se constituer.

  Recherche: Reluctant Revolutionary:Charles Darwin and the Theory of EvolutionResearch : Charles DarwinRecherche: Darwin Lien: Evolution is a Fact and a TheoryLien: Evolution as Fact and TheoryLien: La génétique des populations (IV)
Histoire: A history of evolutionary toughtLien: A Sampling of Evolutionary MechanismsLien: Evolution: Topic Index Outil: qu'est-ce que l'évolution?Lien: Darwin et la sélection naturelleLien: neodarwinisme
Lien: The Darwinian RevolutionLien: THE SIX ESSENTIALS?Lien: HISTOIRE ET EVOLUTION DE LA TERRE ET DES ETRES VIVANTS : Mécanismes de l'évolution. Outil: What is science ? Lien : The Complete Work of Charles Darwin OnlineLien : Evolution Outil : L'attirance physique et la beauté

 

L’évolution n’est pas que la sélection naturelle

Sur les épaules de Darwin

Alfred Wallace : dans l’ombre de Darwin

Des synapses microscopiques et des microscopes gigantesques

Enseigner la biologie avec les concepts d’hier ou d’aujourd’hui ?

 


Fermer cette fenêtre