Capsule histoire : L’hominisation, ou l’histoire de la lignée humaine.

Le chimpanzé est le primate qui nous ressemble le plus génétiquement. Nous ne descendons toutefois pas du chimpanzé, mais nous avons un ancêtre commun avec lui qui vécut il y a de 8 à 10 millions d’années.

La suite de transformations subies par les primates à partir de ce moment pour mener jusqu’à nous est ce que l’on appelle l’hominisation. L’hominisation à vu naître et s’éteindre plusieurs espèces différentes. Les paléoanthropologues emploient le terme hominidés pour désigner toutes ces formes humaines présentes et passées.

L’aube de l’humanité vit le jour en Afrique il y a de 6 à 4,5 millions d’années. Les primates ancestraux de cette époque utilisaient peut-être des outils très primitifs, mais le registre fossile montre peu de traces de l’intelligence humaine.

Entre 4 et 2 millions d’années, vécurent toujours en Afrique les Australopithèques. Ayant déjà maîtrisé la bipédie et ayant un cerveau plus gros qu’un singe de même taille, les Australopithèques se nourissaient surtour de végétaux. La fameuse Lucy fait ici son apparition.

Aux alentours d’il y a 2 millions d’années, la lignée du genre « Homo » apparaît officiellement avec Homo habilis qui fabrique différents outils rudimentaires qu’il utilise entre autre pour dépecer les cadavres d’animaux dont il se nourrit en plus des aliments végétaux.

Homo erectus succéda à Homo habilis à partir d’il y a environ 1,8 millions d’années jusqu’à il y environ 200 000 ans. Avec un cerveau encore plus gros, il chassait de grands troupeaux d’animaux, avait apprivoisé le feu, fabriquait des haches et s’étendait de l’Afrique à l’Eurasie dans les zones tropicales et tempérées.

Il y a environ 500 000 ans apparaissent les premiers membres de l'espèce Homo sapiens puis, il y a 250 000 ans, les Homo neanderthalensis. Ceux-ci possèdent des outils plus sophistiqués en pierre et possiblement en bois. Peu d’évidence d’art, de science ou de religion, bien que l’on pensent que les hommes de néanderthals enterraient leurs morts (le plus vieux site mortuaire remonte à environ 100 000 ans). Très robustes physiquement, ils étaient aussi d’excellents chasseurs. Les derniers s’éteindront il y a 30 000 ans à peine.

Cette disparition n’est sans doute pas étrangère à l’expansion de l’espèce suivante, c’est-à-dire nous, Homo sapiens sapiens, il y a environ 100 000 ans. On retrouve en effet cette nouvelle espèce en Europe il y a 35 000 ans. L'homme de Cro-Magnon fut le représentant européen de l'Homo sapiens sapiens. Avec lui, des activités spécifiquement humaines comme l’art et la religion firent leur apparition. Ils laissèrent dernière eux de magnifiques peintures rupestres dont les plus vieilles remontent à plus de 32000 ans (grotte de Chauvet).

En quelques dizaines de milliers d’années, Homo sapiens sapiens va conquérir toutes les régions climatiques du globe. Et à partir d’il y a environ 10 000 ans, l’agriculture, la domestication des animaux, les villes et l’écritures vont bientôt suivre.

Lien: L'origine et l'avenir de l'HommeLien: Human EvolutionLien:The Life & Times of Early ManLien: L'AUBE DE L'HUMANITÉHistoire: Chronologie de -35000 à 1435Lien: Human EvolutionLien: Origins of Humankind
Lien: Hunting originsLien: The Record of Human EvolutionLien: DERNIÈRES NOUVELLES DE L'ÉVOLUTION DE L'HOMMELien: L'ODYSSÉE DE L'ESPÈCE  Histoire: Quelques repères pour une chronologie globaleLien: How did human evolve?Lien:  Arbre phylogénétique du genre homo
Lien: La bipédie humaine - Premières Traces à LaetoliLien: Hominid SpeciesLien: Paleoanthropology in the 1990'sLien: A Look at Modern Human OriginsLien: D. Formenti's links: PALEOANTHROPOLOGY & EVOLUTIONLien: De l'homme - et de la femme - préhistoriques Lien: Hommes et hominidés
Lien: How many ancesters do we have?Chercheur: Pascal PicqChercheur: Michel Brunet : Origine des hominidés. Toumaï, l'ancêtre des humainsLien: Nous sommes tous des singesLien: Archaeology InfoLien: La lignée humaineLien : The origin of species, as read through DNA
Lien: La multiplication des HobbitsChercheur : Ian Tattersall: the humans we left behindLien : Livre : Ian Tattersall : THE MONKEY IN THE MIRROR. Essays on the science of what makes us humanLien: Quand «Ardi» livre ses secrets, Lucy peut se rhabillerLien: Ardi : Le singe descend de l'homme !Lien: Avant « Lucy », il y a eu « Ardi »Lien: Ardipithecus ramidus

 

Taille du cerveau humain: quand évolution ne rime plus avec augmentation

Créativité et cognition

L’expansion disproportionnée du cortex associatif humain

 


Fermer cette fenêtre